Ravel 2.0

Imaginez un orchestre symphonique et un grand orchestre de jazz, qui interpréteraient ensemble la musique du compositeur impressionniste Maurice Ravel. Projet apparemment saugrenu, si ce n’est que Ravel, qui était très perméable aux influences et à l’air du temps, a composé l’essentiel de son œuvre à l’époque de l’éclosion du jazz. S’il avait vécu à l’heure actuelle, il serait peut-être devenu un compositeur jazz pur jus, qui sait ?

La première partie de ce concert voit intervenir l’orchestre symphonique, avec le répertoire de Ravel, dont Valses Nobles et Sentimentales. Après l’entracte, c’est le Brussels Jazz Orchestra qui prend le relais. Avec ces mêmes Valses Nobles et Sentimentales, dans une composition et un arrangement de Pierre Drevet.

Pierre Drevet : Maurice Ravel fait partie de mon univers musical depuis longtemps. J’ai beaucoup étudié les partitions de sa musique pour piano, musique de chambre, orchestre et j'ai toujours été admiratif de son génie de la composition et de l’orchestration. Il donne l’impression de « colorier l’harmonie »” Et Pierre Drevet de poursuivre : Avec ses mélodies très claires et harmonies simples c’est un peu comme les "bons" standards de jazz que l'on peut jouer, arranger ou faire sonner à sa convenance, avec n'importe quelle formation. En partant des Valses originales, qui durent une quinzaine de minutes, j’ai écrit une suite d’une heure.” Cela fait douze ans que le trompettiste français Pierre Drevet fait partie du Brussels Jazz Orchestra. Il est l’un des arrangeurs et compositeurs maison du big band.

Maurice Ravel

'Big Valses' comp. Pierre Drevet

orchestre symphonique et Brussels Jazz Orchestra