News

Tous les articles

Video: In The Pines première

13 jun 2019

Elle a eu lieu le 14 mars dernier, en compagnie de la chanteuse Lynn Cassiers et avec le soutien des illustrations tirées de la BD éponyme d’Erik Kriek. In The Pines a déclenché des réactions enthousiastes.

En savoir plus

Le BJO présente son 8e Concours International de Composition

02 mai 2019

BREL avec David Linx s’envole pour le Canada !

31 déc 2018

Début février, le BJO et David Linx s’envolent pour le Québec pour deux concerts BREL.

En savoir plus

We Have A Dream avec Tutu Puoane à New York !

31 déc 2018

We Have A Dream est programmé les 11 et 12 février au prestigieux Jazz at Lincoln Center de New York City !

En savoir plus

À la télé (VRT NWS)

01 nov 2018

BJO25 : la tournée d'anniversaire avec Maria Schneider (US)

En savoir plus

We Have A Dream goes symphonic...

31 oct 2018

avec l'Orchestre Philharmonique Royal de Liège (OPRL)

En savoir plus

Lancement du Youth Jazz Collective

27 oct 2018

Un nouveau projet de big band destiné aux jeunes talents

En savoir plus

We Have A Dream à la télé

16 avr 2018

Le 15 avril dernier, Tutu Puoane et quelques musiciens du BJO étaient les invités de la célèbre émission De Zevende Dag (VRT).

En savoir plus

Tutu Puoane interviewée par DownBeat (US)

10 avr 2018

sur le projet We Have A Dream

En savoir plus

Smooth Shake : l'un des meilleurs albums 2017 selon Downbeat (US)

22 fév 2018

****1/2 etoiles pour Smooth Shake avec Bert Joris

En savoir plus

Nouvel album We Have A Dream avec Tutu Puoane

22 fév 2018

A vendre dans la boutique en ligne!

En savoir plus

Brussels Jazz Orchestra Series: les partitions du BJO

09 nov 2017

Les partitions de nombreux arrangements du BJO sont disponibles dans notre boutique en ligne !

En savoir plus

Un Edison Award 2017 pour BREL

30 jun 2017

En juin 2017, l'album BREL avec David Linx remporte un prestigieux Edison Jazz/World Award.

En savoir plus

A la recherche d’un cadeau original pour les fêtes ?

24 nov 2015

Le parapluie du BJO !

En savoir plus

Dernière newsletter

*|MC:SUBJECT|*
Des nouvelles du Brussels Jazz Orchestra - juillet & août 2019
Profitez de l’été avec le BJO !
Ouf, ça y est, c’est l’été ! Pendant ces mois de vacances, le Brussels Jazz Orchestra se produira exclusivement à l’étranger. Au planning : deux concerts BREL en France, le 5 juillet à Couches et le 20 à Villars-les-Dombes. Sans compter une escapade à la célébrissime Elbphilharmonie de Hambourg pour y présenter The Sweetheart and The Daredevil. Si vous avez des projets de vacances en France ou en Allemagne, vous pourrez peut-être y croiser le BJO ! Toutes les infos dans notre calendrier.
Vous ne passez pas dans les environs ? Rattrapez-vous avec l’un de nos albums, en vente sur la boutique.
Enfin, sachez qu’à partir de septembre, la nouvelle saison proposera toute une série de dates, en Belgique ET à l’étranger.
En concert : In The Pines avec Lynn Cassiers
Le BJO est fier de présenter son tout dernier projet : In The Pines ! Il s’agit de murder ballads qui ont été arrangées par Frank Vaganée, avec des images extraites de la BD de Erik Kriek, le tout complété par le chant et les effets sonores de Lynn Cassiers. Voici une petite compilation de la première de ce spectacle, qui a eu lieu à Flagey au mois de mars. Cette performance combine des projections vidéo, des images obsédantes, des histoires sombres, de la musique et du chant ! Le tout sera en tournée la saison prochaine.
Plus d’info.
International Composition Contest
Jusqu’au 30 septembre, vous pouvez encore vous inscrire pour la 8e édition de notre BJO International Composition Contest. Il s’agit d’un des concours de composition internationaux les plus réputés dans le domaine du jazz, et plus particulièrement pour les formations en big band. Des compoositeurs du monde entier ont déjà soumis leurs compositions aux présélections. Le gagnant remportera une somme en numéraire ainsi qu’un enregistrement audio et vidéo professionnel de son travail, qui sera interprété en live par le BJO lors de la finale. Ce sera durant le Brussels Jazz Festival à Flagey (Bruxelles) le 12 janvier 2020.
Vous voulez y participer ? Envoyez-nous votre composition cet été. Toutes les infos sont ici.
Agenda
- 05/07 BREL avec David Linx, Jazz à Couches (FR) Tickets.
- 20/07 BREL avec David Linx, Cuivres en Dombes, Villars-les-Dombes (FR) Tickets.
- 10/08 The Sweetheart and The Daredevil, Elbphilharmonie, Hambourg (DE) Tickets.
Meet & Greet BJO

Dans chaque newsletter du BJO, nous vous proposerons dorénavant de faire la connaissance d'une personnalité liée à l'orchestre, qu'elle soit sur scène ou en coulisses. Dans cette édition : 

Koen Maes (directeur général du BJO)


Depuis combien de temps travailles-tu avec le BJO ?
"Mon premier jour de boulot pour le Brussels Jazz Orchestra était le 21/09/2000. Et j’ai l’impression que c’était hier."

Quel est ton rôle exactement ? 
"Je suis le directeur général de l’asbl Brussels Jazz Orchestra."

Comment et pourquoi as-tu choisi ton instrument/ton rôle dans l'orchestre ? 
"J’ai étudié la trompette, tout d’abord à l’académie de musique de Beringen, et ensuite au Lemmensinstituut à Louvain. Et, comme beaucoup de souffleurs, je suis passé par les harmonies et les fanfares. Et, depuis mes 16 ans, par les big bands. Lorsque j’étudiais au Lemmensinstituut, on manquait de trompettistes dans la section jazz pour pouvoir assurer le cours de big band. Et donc, on demandait aux trompettistes classiques de venir renforcer les rangs du big band. On n’a pas dû me le demander deux fois, j’ai tout de suite adoré ça. A l’époque, Bert Joris était le chef de l’orchestre, un rôle repris peu de temps après par Frank Vaganée.
 
Après mes études, j’ai un peu enseigné, mais ce n’était pas vraiment ma tasse de thé. Par contre, pour arriver à vivre d’un job de musicien à plein temps, il fallait vraiment se lever tôt et avoir énormément de talent. Pour faire court, j’ai combiné une charge de cours avec des boulot en free-lance pour la VRT radio.
Au départ, c’était un job d’étudiant. Je travaillais pour le département marketing, surtout pour l’équipe de promo de Radio 1. C’était super marrant : on devait gérer les invités lors des événements en partenariat avec la radio, organiser les transports pour les enregistrements à l’extérieur, s’arranger pour que les gagnants des concours reçoivent leurs prix… J’ai conservé pas mal de potes de cette période, et c’est là que j’ai construit mon réseau au sein de la VRT.
 
Ensuite est venue l’envie d’une vie un peu moins chahutée. J’ai eu l’occasion de travailler comme régisseur d’orchestre pour l’ensemble I Fiamminghi de Rudolf Werthen. C’était un fantastique ensemble à cordes. L’un des spectacles sur lesquels j’ai œuvré était un projet – génial - en big band en association avec le Jazz Orchestra of the Concertgebouw de Rotterdam. J’ai tellement adoré que j’ai demandé aux Hollandais s’ils n’avaient pas envie qu’un Belge motivé vienne bosser avec eux. Ils n’avaient rien à me proposer, mais c’est eux qui m’ont soufflé que le Brussels Jazz Orchestra recherchait quelqu’un pour gérer leur administration.
 
Evidemment, ça a fait tilt. Lorsque j’ai commencé à étudier au Lemmensinstituut en 1993, toute l’école bruissait du fait que des pointures comme Frank Vaganée, Serge Plume, Marc Godfroid et Bo Van der Werf allaient monter un big band en recrutant les meilleurs musiciens belges. Et en plus, “notre” Lode Mertens – qui était encore un gamin, il était dans la même année que moi – avait été sollicité pour rejoindre le band. Je me souviens que tous les étudiants étaient très fiers de ce projet. Et donc, je connaissais Frank puisqu’il était prof dans l’école dont je venais de sortir. Quelques coups de fil plus tard, on a entamé une discussion avec Frank et le directeur de l’époque, et j’ai commencé comme collaborateur du BJO.
 
Peu de temps après, le poste de directeur général s’est libéré. J’ai donc proposé, du haut de mes 25 ans, de reprendre le job. J’avais compris que le potentiel de développement de l’orchestre était énorme, et qu’il y avait donc du boulot pour y arriver...."

"On m’a donné une chance. Et ce fut un grand saut dans l’inconnu, non seulement pour l’asbl, mais pour moi également. Je n’avais aucune expérience, aucune formation pour le poste… Et puis voilà, 19 ans ont passé, et j’y suis toujours.
 
C’est incroyable ce que j’ai pu vivre, apprendre et réaliser durant toutes ces années. Tant les trucs fantastiques que des aspects moins fun. Je n’ai pas assez de mots pour exprimer ma gratitude envers les musiciens, les collègues et les administrateurs du BJO. Et en particulier à Frank Vaganée, qui m’a donné ma chance, m’a encouragé et m’a fait confiance.
 
Je n’avais jamais imaginé un jour pouvoir travailler à un tel niveau avec des musiciens d’un tel talent, tant sur les plus belles scènes de notre pays qu’à l’étranger, en collaboration avec de grands talents internationaux."

Et que fais-tu en dehors de tes occupations avec l'orchestre ? 

"Je suis administrateur de la structure Overleg Kunstenorganisaties (la Fédération Flamande des Employeurs du secteur artistique) ; j’ai participé à l’élaboration du Fair Saturday ; et, via Jazz ’n Beyond, je travaille pour quelques artistes internationaux.
Lors de la prochaine année académique au Conservatoire d’Anvers, je vais donner un coup de main pour créer un nouveau cours.
En fait, chaque aspect de mon boulot est connecté à mes autres activités. J’adore le principe
 “connecting the dots” : tout s’entrelace, et tout reste motivant et challenging. Moi, j’ai besoin de continuer à pouvoir m’émerveiller.
Puisque tous mes projets sont liés les uns aux autres, chacun d’entre eux bénéficie de la dynamique générale, et ça crée donc une plus-value pour chacune des activités. Créer de la valeur ajoutée, quel grand privilège !"

Quel projet te motive particulièrement cette saison et pourquoi ? 
"Cette saison a vraiment été hors normes. Plusieurs pièces du puzzle, que nous affinions depuis des années, se sont enfin emboîtées. Qu’il s’agisse des deux concerts à la Konzerthaus de Vienne, avec David Linx et le projet Brel ; du voyage au Canada ; des concerts au Jazz at Lincoln Center à New York ; ou d’avoir été invités par la Lizst Akademia de Budapest… Mais c’est pas tout : pouvoir parcourir les plus belles scènes des Pays-Bas en compagnie de la flamboyante Tutu Puoane, nos quatre concerts sur des Scènes Nationales en France ou dans les meilleurs festivals, pouvoir ajouter la Elbphilharmonie de Hambourg à notre tableau de chasse, une résidence en France avec Pierre Drevet ou encore amener le projet In The Pines au Portugal… Et je ne parle même pas de tous ces concerts qui nous ont emmenés en Flandre, à Bruxelles ou en Wallonie. Franchement, vous voyez la saison extraordinaire qu’on vient de vivre ?
J’ai trouvé que In The Pines était un projet très particulier, extrêmement créatif et original, qu’il s’agisse de la musique, de la composition, du concept ou des visuels.
Je suis enfin très impatient de découvrir le documentaire, consacré à l’orchestre, que Guy Fellemans a tourné durant trois ans. Il devrait être présenté cette année."

Quel est ton meilleur souvenir lié au BJO ?
"Pas facile non plus d’en isoler un. En 19 ans, il s’en passe des choses. J’ai un souvenir particulier de tout le cirque autour de notre double nomination (pour l’album avec Joe Lovano) aux Grammy Awards en 2014.
C’était la première fois que je mettais les pieds à Los Angeles, on allait d’une réception à l’autre. Le vol de Frank avait du retard, et comme il était en retard pour assister à la remise des trophées, on a bénéficié d’une escorte motorisée du LAPD. Le chauffeur de taxi se demandait vraiment qui il avait embarqué ! Le live-show qui s’en est suivi était réglé aux petits oignons (je n’avais jamais vu une production d’un tel niveau). Le mini road-trip pour tout préparer… Je crois avoir profité À FOND de cet épisode, de la première à la dernière seconde. Je savais tout le chemin qu’on avait dû parcourir pour se retrouver aux Grammys… et voilà qu’on y était ! Avec, au final, le sentiment de la MISSION ACCOMPLIE ! Pour mieux, évidemment, tout redemarrer d’une page blanche le jour d’après…"

Video Goodies
Une rubrique où on vous offre des images du monde merveilleux du jazz et des big bands.
Ce mois-ci : Vous avez vu notre nouvelle photo officielle, au début de cette newsletter ? On vous propose un petit coup d’œil sur la session photo de Marco Mertens. Les photos ont été prises à la Werkplaats Walter, un atelier d’artistes à Bruxelles.

 

 
Retrouvez les musiciens du BJO sur scene | Quand ils ne jouent pas avec le BJO, nos musiciens débordent de projets ailleurs. Ils jouent dans plusieurs autres formations, avec des collègues du BJO ou d’autres grands noms de la scène nationale ou internationale. Dans chaque newsletter, nous vous communiquons leurs agendas et projets respectifs. Soyez gourmands et curieux !
Frank Vaganée
  • Le 8/09, le Frank Vaganée Trio joue au Jazz at Home à Malines. Plus d’info.
Marc Godfroid
  • Le 29/08, concert thématique du Big Band 86, sous la direction de Marc Godfroid. Soliste invité : le saxophoniste américain John Ruocco. The place to be : The Preacher à Geraardsbergen/Grammont. Plus d’info.
Nathalie Loriers
  • Le 3/08, Nathalie participe à l’avant-première du nouveau projet de Michel Herr : “The Positive Tentet” au Gouvy Jazz Festival. Plus d’info.
  • Enfin, le 23/08, Nathalie sera sur la scène du Broukay Jazz festival à Eben-Emael, en compagnie de Tineke Postma et Nic Thys. Plus d’info.




Copyright © *|CURRENT_YEAR|* *|LIST:COMPANY|*, All rights reserved.
*|IFNOT:ARCHIVE_PAGE|* *|LIST:DESCRIPTION|*
Our mailing address is:
*|HTML:LIST_ADDRESS_HTML|* *|END:IF|*
unsubscribe